Quelques conseils pour bien débuter votre chantier pro !

Après de longs mois d’attente, votre permis de travaux immobiliers est enfin accordé ou vous êtes prêts à débuter votre chantier. Quelques modifications ou négociations plus tard, vous avez le droit de débuter votre chantier, alors à quoi faut-il penser et à quel moment ?

 

 

 

 

Pendant l’instruction du permis de construire ou la conception de votre projet … s’organiser !

 

Le planning prévisionnel et les devis

Après avoir déposé vos plans en mairie et à l’urbanisme, vous avez sans doute débuté votre chiffrage prévisionnel de travaux et de matériaux… Avez-vous songé à réaliser un planning prévisionnel des travaux ? Avez-vous mis à jour les devis en fonction des modifications demandées par les services instructeurs ?

Alors deux conseils, organiser les devis dans un tableau et regroupez-les par lots. Les lots sont plus faciles à placer et ils suivent un ordre logique. Un tableau excel est simple d’utilisation, et cela vous permet de le lier à d’autres fichiers importants (plan de financement, prévisionnel etc.).

 

 

Quant au planning, il permet de maitriser ses délais, on peut l’organiser de plusieurs façons. On peut réaliser des plannings prévisionnels avec Excel ou utiliser des solutions en ligne gratuites (selon l’usage choisi) comme asana.com ou trello.com qui sont des organiseurs de projet.

 

 

Pour les présentations, notamment avec les financeurs, nous avons adopté une ligne temporelle très simple. L’idée étant de synthétiser les informations par blocs et de les placer mois par mois. Le planning des travaux est quant à lui plus détaillé et partagé avec l’entrepreneur. Dans notre cas, il  nous permet de planifier la livraison des containers et d’inscrire les futures dépenses semaine par semaine. Un comptage mensuel permet d’apprécier les besoins en trésorerie.

 

 

Concernant les aspects financiers, les demandes de financement et le bouclage des plans de financement, nous vous proposerons un contenu spécifique, retenez toutefois qu’une marge de 5% du coût total des travaux est recommandée. C’est plus sage, car vous n’êtes pas à l’abri des variations de prix, des oublis et des changements de dernière minute.

 

La préparation du chantier

 

Si vous êtes seul.e maître à bord, vous êtes le maître d’oeuvre, c’est à vous de chercher les entrepreneurs, de coordonner l’ensemble du chantier. Vous devrez jongler entre les différents intervenants et les achats de matériaux ou préparations. Il est important de bien discuter avec l’entrepreneur, de comprendre les différentes phases du chantier pour maitriser les besoins du chantier. Le budget sera préparé en conséquence.

 

 

Le lancement du chantier

 

Tout commence par la pose d’un panneau qui indique que vous avez obtenu le droit de construire. Il indique le numéro de permis, la date d’obtention, le destinataire et la nature de la construction. Nous avons choisi de réaliser un panneau informatif et légal à la fois. Pour cela nous avons utilisé un contreplaqué de récupération que nous avons peint en blanc. Puis nous l’avons gravé à l’aide d’une DREMEL et d’un embout de fraisage.  

Le  journal de bord

A l’aide du planning des travaux, nous pouvons nous projeter et mieux organiser les temps de travail. Nous avons également choisi de tenir un journal du chantier, on y renseigne la nature des travaux effectués et les détails de mise en oeuvre et les matériaux et dépenses journalières. Nous réalisons également pour chaque phase de projet une vidéo. Vous pouvez les retrouver ci-dessous sur notre chaîne Youtube.

Vidéo 1 

Vidéo 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.